Endé est un petit village en pays Dogon. Amadou et Adama sont les responsables du projet. La majeure partie de la population vit de l’agriculture. Au moment de la rentrée scolaire, tout le monde est très occupé aux champs. Les réserves se font rares, car la nouvelle récolte n'est attendue que pour la fin octobre. Souvent, il faut acheter de la nourriture. C’est la période la plus pauvre de l’année et c’est justement à ce moment-là qu’il faut acheter les fournitures scolaires. Pour les deux premières classes, il faut avoir une ardoise, avec des craies et une éponge. Pour les plus grands, il faut des cahiers, des stylos, des gommes et du matériel pour le calcul.

C'est à ce moment-là que Malikanu organise son action de rentrée scolaire. Le but est de soutenir les parents avec l’achat des fournitures scolaires, de sorte que les enfants ne restent pas à la maison parce qu’il n’y a pas d’argent pour un stylo et un petit cahier.

 Nous donnons aussi un petit supplément au salaire d'Adama qui donne des cours de français à l’école coranique. Malikanu trouve que c’est important que ces enfants apprennent, après l’arabe, également le français pour avoir plus tard une meilleure préparation à l’enseignement public.        Ce soutien se fait à condition que l’école, et donc les parents eux-mêmes, participent aussi à l'amélioration du salaire.

Nous coopérons avec une association locale. Nous lui donnons les moyens d’acheter sur place les fournitures et de les distribuer. De cette façon, chaque enfant reçoit ce dont il a besoin. Bien évidemment, les parents et l’école sont impliqués aussi. Chaque année depuis 2009, 280 élèves vont à l’école avec un petit sac à dos de Malikanu.